Réalisme, naturalisme, impressionnisme;

Documents pour une approche interdisciplinaire

compilés par Christian Perrier, professeur de lettres modernes au lycée Marguerite de Navarre à Bourges

Sommaire

Vous écoutez un extrait de Prelude in C- BWV999 de Jean Sebastien Bach Sequence © Pierre R. Schwob - by permission.
Original from the Classical MIDI Archives

  L'esthétique réaliste, ses avatars et ses dérivés traversent tout le XIX° siècle et concernent plusieurs formes d'expression artistique, notamment la littérature et la peinture. Mais les fondements de ce courant sont à rechercher plus en amont, notamment dans la vision qui peu à peu s'est imposée au cours du XVIII° siècle en ce qui concerne le rapport de l'homme au monde et le type de connaissance qu'il peut en avoir.

  Sans doute faudrait-il même remonter plus loin, prendre en compte des tableaux comme le Marchand d'eau de Séville de Velasquez (Wellington Collection; Londres) , mais considérer les peintres Flamands comme les véritables initiateurs de cette esthétique qui introduit dans le champ de l'art la vie quotidienne et ses réalités triviales (On peut donner l'exemple des Mendiants de Bruegel au musée du Louvre ou, plus proche du XVIII° Vermeer de Delft dont la Dentellière du musée du Louvre est  également un bon exemple d'une réhabilitation des humbles dans leur poésie quotidienne. On ne peut en tout cas récuser son influence sur le peintre français qui, au XVIII° siècle, représente le mieux cette vision du réel: Chardin (cf. La raie Ouverte du musée du Louvre). Nul ne l'a mieux mis en évidence que le poète Robert Marteau dans les pages qu'il a consacrées à Chardin.

Mais il faut regarder aussi du côté des philosophes. Diderot et Voltaire notamment ont  perçu à quel point les apports de Hume et de Locke bouleversaient notre rapport à la connaissance en donnant une part déterminante au sensible. Ce qui peut être mis en corrélation avec le fait qu'à partir de cette époque, mais surtout dans la deuxième moitié du XIX° siècle, les écrivains s'occupent beaucoup de peinture, font des peintres les héros de leurs romans, deviennent critiques.

Les pages de cette rubrique n'ont d'autre ambition que de constituer une banque de documents associant l'histoire littéraire, la philosophie et la peinture et de contribuer ainsi au décloisonnement  si nécessaire des disciplines.

 

SOMMAIRE

Le XVIII° siècle, creuset du réalisme

Théories, contradictions et  polémique

la description picturale chez les naturalistes

les écrivains critiques

l'esthétique moderne dans le Ventre de Paris de Zola

Huysmans : l'Art moderne

Des nus et des naturalistes : le combat pour la modernité

 

Parole de peintres

un album des peintures de Monet : Huit versions littéraires d'une série de Monet

Brève analyse de l'influence de la peinture impressionniste dans la description romanesque à la fin du XIX° siècle

Texte intégral de la préface de Pierre et Jean  de Maupassant

Texte intégral du Roman expérimental de Zola

Fiche pédagogique