Lettre d'accueil pour les néo-titulaires en LETTRES

Les programmes

  • Publications

Les programmes paraissent d'abord au Bulletin officiel et sont publiés ensuite par le CNDP ainsi que des documents d'accompagnement pour chaque niveau et des Annales 0 (pour le brevet des collèges, pour l'EAF et pour l'épreuve de langues anciennes de terminale). Vous pouvez trouver ces sources au CDI de votre établissement ou en ligne sur les sites du ministère (http://www.education.gouv.fr/, aller sur le site Eduscol à partir du portail) et du Scéren-CNDP (http://www.cndp.fr/). Vous trouverez également des aides en ligne sur les sites académiques, notamment sur celui de l'académie d'Orléans-Tours (http://www.ac-orleans-tours.fr/, exemples de séquences, démarches d'aide aux élèves, utilisation des Tice, charte des examinateurs...).

 

  • Collège

Les nouveaux programmes de collège ont été publiés au B.O. spécial n°6 du 28 août 2008 et s'appliqueront à cette rentrée pour la classe de sixième, à la rentrée 2010 pour la classe de cinquième, 2011 pour la classe de quatrième, 2012 pour la classe de troisième.
Pour la présente année scolaire, votre enseignement se conformera donc aux programmes et textes en vigueur :


  • 6 ème : B.O. n° 6 du 28 août 2008
  • 5ème - 4ème : B.O. H.S. n° 1 du 13 février 1997
  • 3ème : B.O. H.S. n°10 du 15/10/1998
  • circulaire " L'enseignement du français au collège " : B.O. n° 37 du 14/10/04
  • décret relatif au Socle commun de connaissances et de compétences : B.O. n°29 du 20/07/06
  • circulaire " L'enseignement de la grammaire " publiée au B.O. n° 3 du 18/01/07.
  • Les programmes de langues anciennes ont été publiés en 1997 pour le cycle central (latin) et en 1999 pour la classe de 3ème (BO HS n°10 du 15.10.1998) (latin et grec).

    Nous attirons par ailleurs votre attention sur le fait que les nouveaux programmes de langues et cultures de l'Antiquité (publiés au B.O. n° 31du 27 août 2009) n'entreront en application qu'à la rentrée 2010.

    Pour une mise en œuvre efficace du socle commun au collège et pour assurer la cohérence des apprentissages de l'école primaire au collège, il est nécessaire de prendre connaissance des nouveaux programmes de l'école primaire : BO HS n°3 du 19 juin 2008.

     

    • Lycée

    Les programmes de français ont été définis :


    1. pour le programme de 2de : BO n°28 du 12.07.2001,
    2. pour le programme de 1ère : BO n°40 du 02.11.2006,
    3. pour le programme de terminale : HS n°3 du 30.08.2001 (enseignement de littérature), BO n°15 du 09.04.2009 (programme d'œuvres pour la session 2010).
    Les modalités des épreuves du baccalauréat ont été définies :
    4. pour l'EAF : BO n°46 du 14.12.2006 (écrit) et BO n°3 du 16.01.2003 (oral),
    5. pour l'épreuve de littérature : BO n°27 du 04.07.2002 (descriptif de l'épreuve).

       

    Les programmes de langues et cultures de l'Antiquité ont été publiés au BO n°32 du 13.09.2007. Ils s'appliquent aux classes de seconde et première depuis la rentrée 2008 et à la classe de Terminale en cette rentrée 2009.
    Les programmes de langues et cultures de l'Antiquité pour la classe de Terminale figurent dans le BO n°15 du 09.04.2009. La définition des épreuves est consultable dans le même numéro.

       

    • Sections de technicien supérieur


    L'enseignement de Culture générale et expression en BTS est défini dans les BO suivants :


    1. BO n°47 du 21 .12.2006 : objectifs, contenus d'enseignement et référentiel des capacités (annexe III : définition de l'épreuve au BTS),
    2. BO n°16 du 16.04.2009 : thèmes à étudier en 2è année de BTS pour la session 2010.

                    

    Organiser son enseignement

    • Choisir une progression annuelle

    En début d'année, éviter les révisions systématiques pour leur préférer les révisions "en situation" et commencer par des notions nouvelles, afin de susciter l'intérêt, de dynamiser la classe tout en vérifiant l'état des acquis.
    Après avoir consulté, lorsqu'ils existent, les commentaires (documents d'accompagnement) des programmes du niveau concerné et du niveau inférieur, il est indispensable de définir une progression et de s'y tenir. Après quoi, on évalue le temps nécessaire aux apprentissages et on procède à l'organisation des séquences/périodes d'enseignement.
    Il ne faut pas couper le programme en parties indépendantes mais essayer au contraire de relier les notions entre elles et de les situer par rapport à l'ensemble du programme. Ne pas attendre la fin de l'année scolaire pour aborder des notions importantes. Pour être acquises, elles doivent être réutilisées souvent.
    Précision essentielle : La tenue du cahier de textes de la classe est obligatoire (circulaire du 03 mai 1961) sous forme papier ou sous forme numérique. L'organisation, les objectifs et la progression des séquences/périodes d'enseignement doivent apparaître de manière claire et synthétique dans ce document que vous signez (vous pouvez présenter vos séquences/périodes d'enseignement sous forme de tableaux).

     

    • Etapes pour préparer un moment du programme

    1. Fixez-vous des objectifs précis (que voulez-vous donner à connaître ? quelles compétences cherchez-vous à développer ?).
    2. Repérez bien les savoirs et savoir-faire exigibles, testez ce que connaissent déjà les élèves.
    3. Rassemblez des sources d'information (documents, manuels... sans vouloir tout dire, sans imposer une masse d'exercices).
    4. Choisissez bien : les rappels nécessaires, les situations ou activités d'introduction, les exercices (pendant ou après les cours), la méthode appropriée (travail individualisé ou en "atelier"), les outils efficaces, la synthèse à viser.
    5. Pensez les articulations.
    6. Prévoyez les évaluations possibles. Envisagez les "rattrapages", les soutiens...

     

    • Quelques conseils pédagogiques :

    1. Le professeur de français et de lettres sait que la langue française permet de communiquer avec autrui et d'accéder au savoir dans les autres disciplines.
    2. Les élèves n'attendent pas du professeur un monologue mais un dialogue.
    3. Le professeur ne dit pas tout, il suscite la réflexion en mettant les élèves en situation de questionnement des textes et des faits de langue, encourage les réponses. Au tableau, il travaille (ou l'élève travaille) comme il le ferait sur un cahier de brouillon, sur un cahier d'exercices, sur un cahier de cours. Le tableau est un outil de construction des savoirs qui garde la trace des étapes, favorise les reformulations et visualise les synthèses.
    4. L'enseignant sait user de sa présence dans la classe, de son attitude et de sa voix. Il s'exprime clairement et sait aussi se taire pour laisser réfléchir les élèves et attendre une réponse.

     

     

    Avoir des perspectives claires

    • Faire acquérir des méthodes

    1. Savoir lire :
    - un texte court, littéraire ou non littéraire,
    - un texte long, littéraire ou non littéraire,
    - une image.
    2. Savoir écrire :
    - en définissant et analysant la situation de communication,
    - en choisissant un vocabulaire adapté à celle-ci, une morphologie et une syntaxe correctes et adaptées,
    - en prenant soin d'organiser ses arguments,
    - en sachant inclure des références pertinentes.
    3. Savoir s'exprimer à l'oral :
    - en sachant prendre la parole,
    - en exprimant clairement ses arguments,
    - en tenant compte des arguments des autres,
    - en utilisant une morphologie et une syntaxe orales correctes,
    - en choisissant un vocabulaire adapté.

    L'organisation des cours doit répondre à ces objectifs. En particulier, l'étude de la langue doit être mise au service de la lecture et de l'expression écrite et orale ; on l'associera toujours à des travaux d'écriture et/ou d'expression orale des élèves. On s'inspirera de la démarche suivante :
    4. observation des faits de langue dans des textes lus ou produits par les élèves,
    5. réflexion et analyse,
    6. énoncé du principe de fonctionnement observé,
    7. réinvestissement dans des exercices guidés et de création personnelle,
    8. appropriation, mémorisation et réutilisation.


    • Construire une culture

    Vous chercherez à donner aux élèves les moyens de construire leur culture et de former leur personnalité. Vous pouvez travailler en ce sens avec d'autres disciplines (itinéraires de découverte au collège, travaux personnels encadrés au lycée, tout autre projet s'inscrivant dans la logique des programmes).

     

    • Préparer aux examens

    Dans notre organisation scolaire, deux examens sanctionnent l'enseignement : le diplôme national du brevet et le baccalauréat. Les textes officiels décrivent très précisément les épreuves écrites et orales. Nous devons les appliquer, c'est un devoir d'équité envers les élèves. Mais l'examen n'est pas un but en soi, c'est un moyen de valider l'acquisition de connaissances et de compétences nécessaires à la suite des études.

     

    Respecter quelques principes essentiels

    Des acquisitions durables supposent une participation active des élèves. Le professeur cherche donc à varier les rythmes et à multiplier les situations de lecture, d'écriture et d'expression orale. Il diversifie les supports. Il s'assure que les connaissances ont été mémorisées.


    Il ménage à bon escient des temps de travail en groupe, développe les échanges oraux et responsabilise les élèves. Il fait écrire et parler les élèves. Il veille à articuler lectures cursives d'une part et, d'autre part, lectures analytiques d'extraits et d'œuvres intégrales, en privilégiant ces dernières.

    Les IA-IPR de lettres pilotent, coordonnent et évaluent l'enseignement de la discipline dans l'académie. Ils sont d'abord des conseillers et des aides que vous pouvez joindre directement au secrétariat des IA-IPR, 21 rue Saint-Etienne, 45043 Orléans Cedex 1, T 02.38.79.39.10, ce.ipr@ac-orleans-tours.fr.


                        Nous vous souhaitons une bonne rentrée !

    Marguerite-Marie MARTIN    Nadine PINSART      Arlette PROUST      Frédéric RAIMBAULT

    Retour à la page des IPR          

    sommaire