Le soin de copier les livres est confié à des moines: ces derniers ont très vite éprouvé le besoin de copier des textes religieux, et ce sont des hommes cultivés.

Les moines copistes

Les copistes et les enlumineurs, plus expérimentés, réalisent les manuscrits. Ils peuvent se relayer pour les livres qui comportent un grand nombre de pages ou d'une grande difficulté technique.Des moines de passage les rejoignent parfois pour les aider, se perfectionner dans une technique, ou copier un texte qui manque dans leur monastère.
L'armarius est le moine qui supervise le travail: il répartit les tâches, contrôle le
travail, corrige les fautes pour que la copie soit fidèle . Il veille également à approvisionner en matériel l'atelier.
Les apprentis copistes, souvent de jeunes moines, exécutent des travaux courants peu minutieux: nettoyage, réglure... Ils sont souvent soumis à des examens qui testent leur capacité à bien écrire, à noter sous la dictée, à veiller à ce que titres et chapitres se correspondent bien.
Enfin, il associe souvent à ces fonctions le rôle de bibliothécaire, assurant la garde des livres et contrôlant leur utilisation.

sommaire

Page
suivante